Emotion à la Une avec Franck Goldnadel, directeur de l’Aéroport Nice Côte d'Azur: La perspective de la reprise...

Franck Goldnadel, président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur, était ce samedi à 13 heures l’invité d’Emotion à la Une, l’émission de la rédaction de Nice-Matin sur Radio Emotion.

L’AÉROPORT FACE À LA CRISE

"Notre maître-mot, c’est l’adaptation. Nous avons fermé le terminal 1 très vite parce que le trafic ne nécessitait pas d’avoir deux terminaux ouverts. Nous avons travaillé avec nos fournisseurs, nos partenaires, tous les acteurs aéroportuaires pour voir comment nous pouvions nous adapter à un niveau très faible, puisque nous avons terminé l’année 2020 avec un trafic en baisse de 68%."

LA RÉOUVERTURE DU TERMINAL 1

"Avec nos prévisions de trafic pour l’année 2021, à ce stade de la vaccination et de la réouverture des frontières, nous imaginons ne pas avoir à réouvrir le terminal 1 en 2021. Nous avons plutôt calibré une réouverture en février 2022 pour préparer la saison d’été 2022."

LES PRIORITÉS

"Nous devons prévoir et être agiles, avec deux fondamentaux en tête : la sécurité aéroportuaire et la sécurité sanitaire. Nous avons été le premier aéroport en France, grâce aux services de l’Etat et à la Métropole de Nice, à mettre en place des tests antigéniques au départ. Et nous préparons la possible réouverture des frontières et la capacité à voyager en gardant à l’esprit que les mesures de sécurité sanitaire vont perdurer."

LA PERSPECTIVE DE LA REPRISE

"Notre territoire est attractif. Il est reconnu en matière touristique, mais aussi pour son tourisme d’affaires au travers d’un certain nombre de grands événements. Les équipes de l’aéroport seront au service des organisateurs pour accompagner cette reprise nécessaire pour le territoire. »

LE PROJET D’EXTENSION DU T2

L’extension du terminal 2 correspond aux demandes du gouvernement en termes de respect de l’environnement. Les Aéroports de la Côte d’Azur ont pris l’engagement de la neutralité carbone à l’horizon de 2030, vingt ans avant l’engagement des états par rapport à la COP 21. Ces dernières années, nous avons réduit nos émissions de CO2 de 80% sur l’aéroport de Nice Côté d’Azur. Nous sommes une référence, un laboratoire de ce qui peut se faire de mieux en matière de gestion aéroportuaire."

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article