Cannes 2021 : Le Festival décale l'annonce de sa sélection d'une semaine


16 mai 2021

Le nombre de films soumis au Festival a explosé, d’après Variety.

La tenue de l’édition 2021 du Festival de Cannes pouvait ressembler à un doux rêve. Et pourtant, Thierry Frémaux semble avoir gagné son pari. L’évènement devrait bien avoir lieu du 6 au 17 juillet prochains, et l’annonce par Variety du report de la conférence presse, du 27 mai au 3 juin, n’est pas un mauvais signe, bien au contraire. 

D’après le média américain, l’"abondance" de films soumis au Festival a poussé les organisateurs a décalé le dévoilement de la sélection d’une semaine. En conséquence, le nombre d’oeuvres retenues, notamment en compétition officielle, pourrait être plus important qu’à l’accoutumée. La preuve que la planète cinéma croit à la tenue de Cannes, ou du moins a tout intérêt à ce que ce soit le cas. 

Variety, toujours très bien informé, va plus loin et dessine les contours de la sélection de Cannes 2021. On sait déjà qu’Annette de Leos Carax, avec Marion Cotillard et Adam Driver, ouvrira le Festival, tandis que Benedetta de Paul Verhoeven est le second long-métrage dont on sait officiellement qu’il sera projeté sur la Croisette. D’autres films très attendus semblent tenir la corde pour les rejoindre, dont le nouveau Jacques Audiard, Les Olympiades, co-écrit par Céline Sciamma et Léa Myzius, avec Lucie Zheng, Makita Samba, Jehnny Beth et Noémie Merlant au casting. 

Parmi les autres films possiblement sélectionnés : Flag Day, un drame signé Sean Penn qui partage également l’affiche avec fille Dylan Penn, son fils Hopper Penn, Josh Brolin et Miles Teller, ou le film Netflix de Jane Campion, Le Pouvoir du chien, avec  Benedict Cumberbatch, Kirsten Dunst et Jesse Plemons. Et aussi : le nouveau Asghar Farhadi tourné en Iran (Un héros), Tre Piani de Nanni Moretti, le second film de Julia Ducournau, Titane, De son vivant d’Emmanuelle Bercot (avec Catherine Deneuve), ou encore Bergman Island de Mia Hansen-Løve, avec Mia Wasikowska, Tim Roth et Vicky Krieps, et Petrov’s Flu de Kirill Serebrennikov (Leto). Que des cinéastes déjà venus à Cannes. 

Si les indiscrétions de Variety sont exactes, les craintes d'un Cannes au rabais pourraient donc s’envoler, et le jury présidé par Spike Lee avoir une compétition de haute volée à départager. Pour ce qui est de la présence des stars, en revanche, il est trop tôt pour se prononcer même si la situation sanitaire est plutôt encourageante pour le moment. 

Source : www.premiere.fr

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article